Perturbateur endocrinien, savoir les identifier !

person Posté par : Puériculture Bio list Dans : Actualité access_time Le : comment Commentaire: 0 favorite Hit: 817

Les étiquettes des cosmétiques accumulent les noms de molécules imprononçables et totalement inconnus, et restent floues pour nous autres, consommateurs. Les produits se multiplient sur les rayons et le marketing fait le reste ! 

Certains produits sont bien sûrs interdits, ou, plus souvent, limités dans les formules. Pourtant UFC-Que choisir à bien repéré 23 produits incorporant des molécules rigoureusement interdites... (voir l'article UFC-Que choisir). Il y-a 1an, la commission européenne à proposé une définition des perturbateurs endocriniens comme une substance ayant des effets indésirables sur la santé humaine et agissant sur le système hormonal avec un lien prouvé entre les deux. Ayant été jugée trop restrictive le vote à été reporté à plusieurs reprises...

A nous, donc, de faire attention à notre santé et celle de nos enfants en achetant "responsable", savoir lire les étiquettes et repérer les molécules à éviter est incontournable.

Pour faire simple, les perturbateurs endocriniens (PE) bloque l'action des hormones. Et pourraient être en grade partie responsable de l'augmentation des nombreux troubles pathologiques observés ces dernières décennies (infertilité, diabète, cancer, puberté précoce, obésité, problèmes neurologiques...)

LES PARABEN

Parmi les principaux perturbateurs endocriniens le paraben (et tout ses composés : butylparaben, propylparaben...) est sûrement le plus connu, du moins, le plus médiatisé ! Mais qu'est-ce que c'est des paraben? Il s'agit en fait de conservateurs synthétiques. Ayant fait l'objet de polémique et accusé d'être cancérogène et perturbateur endocrinien, beaucoup de marques mettent en avant l'absence de paraben dans leur formules. Bien sûr, un autre conservateur de synthèse les remplaces au pied levé. Les Méthylisothiazolinone (appelons les MIT !) également des conservateurs de synthèse et tout aussi toxiques que les paraben... 

LE BISPHENOL A

Connue des futurs parents qui trouveront sur les emballages de biberon l'élément markéting SANS BPA ! Molécule présente dans les plastiques alimentaires (boites de conserve, canettes, biberons...) et non alimentaires (DVD, interrupteurs électriques, papier thermique...) elle perturbe la reproduction.

LE PHENOXYETHANOL

Particulièrement dangereux pour les enfants, cette molécule s'attaque au foie. Chez l'homme, elle peut causer des troubles de la fertilité.

BHA

Molécule toxique présente dans les soins du corps, les crèmes, les dentifrices... pouvant causer des troubles de la fertilité, en plus d'être considérée comme PE ! Elle est présente également dans le Mitosyl, une pommade sans ordonnance destinée aux nourrissons pour soigner les érythèmes fessiers et les rougeurs du siège. Les produits vendus en pharmacie n'échappent pas aux stratégies marketing, ils sont aussi concernés par les molécules indésirables.

TRICLOSAN

C'est un anti-bactérien présent notamment dans les dentifrices, même pour les enfants, les déodorants... Il perturbe la fonction thyroïdienne et la production d'oestrogènes.

ETHYLHEXYL, METHOXYCINNAMATE

Ce sont des filtres anti-UV chimiques, mais ne sont pas concernés que les crèmes solaires, les crèmes de jour ou des fonds de teint, même s'ils ne mentionnent aucune protection UV peuvent en contenir. Tout comme le triclosan, ces molécules perturbent la fonction thyroïdienne et la production d'oestrogène.

GLYPHOSATE

Essentiellement utilisé dans les désherbants, cette molécule se retrouve pourtant dans la composition des couches jetables pour bébé, des serviettes hygiénique et tampons périodiques pour ses propriété absorbantes... Molécule classée comme cancérogène probable. Les reins, le foie et le coeur sont les organes les plus sensibles à cette molécule.

PHTALATES

On en trouve principalement dans les matières plastiques notamment le PVC, mais aussi les films plastiques, les emballages, les peintures et vernis (mobiliers), les jouets pour bébé et autres produits de puériculture... Elles sont présentes également en cosmétiques comme fixateurs, vernis, laques, parfums... Elles perturbent la fertilité, notamment chez la femme, le développement du foetus, chez la femme enceinte, et le développement du nouveau-né.

La liste est bien loin d'être complète, on peut y ajouter le BHT, le benzophénone, le cyclopentasilone, le Methychloroisothiazolinone (qui à essayer de le prononcer ?!)... 

Alors qu'environ 40% des produits cosmétiques adultes et bébé confondus, contiennent des PE, seulement 1,3 % des cosmétiques bio en utilisent. 

Donnez votre avis

Laissez votre commentaire

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi January February March April May June July August September October November December