Couches jetables et environnement

person Posté par : Elodie list Dans : Actualité access_time Le : comment Commentaire: 1 favorite Hit: 902

Le marché des couches jetables s'est largement développé depuis le milieu des années 70, pour atteindre aujourd'hui 95% des mamans. Quels sont leur compositions, leur impact sanitaire et environnemental ?

composition des couches jetables

Pratique, la couche jetable, d'abord vendu uniquement en pharmacie est rapidement devenue un produit de grande consommation, en atteignant aujourd'hui 95% des familles, le marché de la couche culotte à usage unique se porte plutôt bien et ne cesse de promettre une efficacité sans limite.

L'idée de la couche à usage unique à vu le jour dans les années 50, sous la forme d'un insert à placer dans la culotte de bébé, elle remplaçait le lange qu'il fallait nouer, ajuster, épingler... et qui ne protégeait pas des fuites ! Une petite révolution pour les jeunes mamans et pour bébé. C'est au milieu des années 70 qu'est née la couche culotte jetable, un tout en un, permettant d'ajuster facilement la couche à la morphologie de bébé, de la placer facilement et rapidement et de tout jeter à la poubelle ! Depuis lors, les fabricants multiplient les argumentaires d'efficacité : encore meilleure contre les fuites, les élastiques enserrent pas la peau de bébé, il est de plus en plus libre de ses mouvements ou encore les fesses de Bébé resteront bien au sec...

Des arguments engageants mais qui soulèvent une question principale :

Comment parviennent ils à de tels résultats d'efficacité ?

Réponse : grâce à des molécules chimiques et toute sortes de matières plastiques. Un peu inquiétant non?

En effet, ce que l'on ne nous dit pas, et que vous ne trouverez pas sur l'emballage, c'est que le noyau si absorbant des couches est en fait composé de la même molécule active qu'un certain désherbant... que dans les couches il n'y a pas de coton mais un dérivé de pétrole et autres lotions sensément destinées à protéger les fesses de bébé (Voir l'article La véritable composition des couches jetables).

Outre les questions sanitaires qui, à aujourd'hui, n'obtiennent pas de réponses claires, les couches jetables ont des répercussions écologiques indéniables.

En quelques chiffres :

En France, chaque année, est produit 3,5 milliard de couches jetables ! Ce qui signifie 351 000 Tonnes de déchets en 1 année et pour l'économie 21 million de frais de traitement. Ces couches composés principalement de matières plastiques mettrons entre 400 et 500 ans pour se décomposer soit près de 18 générations...

Ces chiffres sont si colossaux qu'ils nous semblent presque abstraits.

Alors prenons l'exemple d'un seul enfant :

De la naissance à 2,5 ans un enfant utilisera en moyenne 6500 couches selon l'ADEME. Pour l'environnement cela représente 4 arbres et demi et 25 kg de matières plastiques soit 67 kg de pétrole brut. A raison de 2 enfants par femmes (l'indice de fécondité est passé à 1,99 enfant par femme en 2013) cela représente 9 arbres et 50 kg de matières plastiques (134 kg de pétrole, rappelons que le pétrole n'est pas une matière renouvelable). Seules les marques écologiques proposent des couches dont le bois nécessaire à sa fabrication est issu de forets gérées durablement...

Des chiffres inquiétants au regard de l'avenir de nos petites têtes blondes.

Aujourd'hui, des projets de recyclage des couches usagers essaient de voir le jour : recyclages des matières plastiques et/ou transformation des produits chimique en biogaz... Cela pourrait contribuer à la réduction des déchets mais ne répondraient pas aux problématiques de production.

Que pouvons nous faire ?

Une réelle solution serait d'adopter les nouvelles couches lavables, plus proches, dans l'utilisation, des couches jetables que de leur ancêtres, les langes à épingler ! Elles offrent  à présent confort d'utilisation, réduction des déchets, respect de l'environnement et du portefeuille. En effet, sur 2 ans et demi elles proposent une économie de presque 1000 euros par rapport aux jetables ! Cependant cette solution présente également des inconvénients en terme d'écologie, à cause de l'énergie utilisée pour les lavages... Cela demande néanmoins moins de ressources que pour les couches jetables.

Donnez votre avis

Created On dimanche, avril 23, 2017 Posté par Emeline VIVO Comment Link
Il est rassurant de voir que nos valeurs environnementales ont enfin été prises en compte avec les couches recyclables. Une alternative respectueuse de l'environnement pour ce produit de la vie quotidienne indispensable. Merci d'avoir approfondis mes connaissances sur le sujet !

Laissez votre commentaire

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi January February March April May June July August September October November December